Caravan Palace

The French electroswing group, Caravan Palace is currently on their 2013 North American tour where they will be playing twenty-eight dates in the U.S. and Canada. I recently sat down with the group to talk about their new album, Panic, their tour, and their rising worldwide popularity.

Will Given: Parlez-moi de vos débuts et de ce qui vous a mené à former le groupe Caravan Palace.

Caravan Palace: Nous (Arnaud, Hugo, et Charles) avons commencé par former un groupe de jazz swing traditionnel dans lequel dans nous produisions dans des bars de Paris. À coté de ça, nous étions deja férus de musique électronique, c’est assez naturellement que nous avons melangé ces deux styles de musique. C’est en voyant la réaction de nos amis, et de notre entourage, que nous avons decidé de continuer sur cette voie.

WG: Quelles sont vos influences musicales? Y a-t-il des musiciens qui vous ont particulièrement marqués? Pourquoi?

CP: Il y en a beaucoup, pour le jazz, Django Reinhardt nous a vraiment beaucoup appris, par son coté technique et mélodique. Lionel Hampton aussi, Billy Holiday, etc. etc…En musique électronique, nous aimons beaucoup de choses, mais des groupes comme Gorillaz, LCD Sound System, Amon Tobin et globalement toute la scène house française ou d’ailleurs nous ont beaucoup influencé.

WG: Votre style est souvent qualifié d’ «electro swing.» Comment avez-vous développé ce son unique?

CP: Au début du groupe, c’est vrai qu’il n’y avait très peu de musique de ce genre, on avait pas vraiment de groupes avec qui se comparer. Aujourd’hui la scène electroswing se developpe beaucoup en Europe, de plus en plus de soirées autour de l’electroswing ont lieu, c’est gratifiant pour nous d’avoir pu mettre une pierre à l’édifice!

WG: Avez-vous rencontré des difficultés en mariant technologies modernes et jazz manouche? Quels sont les défis de ce style musical?

CP: Difficulté, je ne sais pas, mais le challenge était vraiment de mélanger les sons, les sons très propres de l’electro (drums, synthés, etc. etc.) et les sons très médiums de l’époque. C’est pourquoi nous “salissons” nos prises d’ instruments, à travers un filtre très médiums, pour recréer ce son de gramophone qui nous parle tant!

WG: Comment définiriez-vous l’esthétique visuelle de votre groupe?

CP: Meme si nous ne sommes pas directement inspirés par le cinema, le melange des époques de notre musique y fait inconsciemment reference, on nous a souvent dit que notre musique était cinématographique. Visuellement nous aimons beaucoup les Films de SF de l’époque, comme le Jour où la Terre s’Arrêta” de Robert Wise, pour n’en citer qu’un…

WG: «Jolie Coquine» est votre méga succès. Pourquoi pensez-vous que cette chanson résonne particulièrement avec le public ?

CP: Je pense que Jolie Coquine est un morceau définitivement positif, et c’est ce qui plait aux gens, c’est un morceau qui doit aider les gens à mieux se lever le matin.

WG: Comment avez-vous réagi au succès de votre premier album «Caravan Palace»?

CP: Hahahah, plutot très bien! La réaction à ce succès a été une tournée de plus de deux ans, un peu partout dans le monde, ce qui pour nous était juste incroyable!

WG: Quel a été le procédé de création de votre deuxième album, «Panic»?

CP: Pour cet album Pan, nous avons été rejoint par antoine Toustou à la composition, nous voila donc quatre compositeurs! En fait chacun de nous a un home studio dans lequel il commence son morceau. Une fois qu’on a trouvé un truc qui nous plait, on fait un petit arrangement rapide et on envoie aux autres par mails. Si on a trois réponses dans l’heure, c’est bon signe! Une fois que les idées sot validées et appréciées par tout le monde, on fait la sélection et on rentre en studio avec tout notre matériel, et on passe aux arrangements, donc l’enregistrement d’instruments live, de synthés vintage, de bidouillages en tout genre pour faconncer le son.

WG: Qu’est-ce qui vous a amené à ajouter d’autres instruments au son du groupe?

CP: C’est la rencontre avec Paul Marie Barbier qui nous a amené à ajouter son instrument sur cet album. Depuis toujours nous étions férus du son du Vibraphone, et Paul Marie, par sa technique et son feeling, apporte beaucoup au projet, en studio comme en live.

WG: Quelle a été votre expérience en tournée aux Etats-Unis?

CP: Nous avions deja fait une “petite tournée” aux Usa en 2010. Cette année, nous sommes là plus longtemps, vu que nous faisons une tournée américaine de six semaines, et pour l’instant, ça se passe très bien! Peu de groupes français partent jouer ici, et c’est vraiment une grande joie de pouvoir faire une telle tournée à travers les USA.

WG: Parlez-moi du public américain : comment votre musique est-elle reçue aux Etats-Unis?

CP: Notre musique parle aux américains, parce que le Swing est né ici! Et je pense que ce melange de swing américain et de “french touch” leur parle, on touche un peu à leurs racines, et ça a l’air de leur plaire!

WG: Comment voyez-vous Caravan Palace évoluer dans le futur?

CP: Dans un futur proche, nous allons finir notre tournée américaine et européenne, qui se finira en septembre.

The group is currently on the west coast leg of their tour that wraps up on 3 August in Whistler. For more information on the band, visit them online at: www.caravanpalace.com

William Given